Apprendre à développer un état d'esprit positif

Savez-vous qu’un salarié ou qu’une personne doté d’un état d’esprit positif est deux fois moins malade, 31 % plus productif et 55 % plus créatif et engagé ? (Étude MIT/Harvard 2018). Avoir un état d’esprit positif ne relève pas de l’auto-persuasion. Cela s’apprend grâce à des outils pratiques et opérationnels issus de la psychologie positive et des neurosciences dont l’enjeu est le développement des compétences relationnelles et du savoir-être (soft skills).


La bonne nouvelle c’est que les pensées négatives, les ruminations ou même un état d’esprit « ronchon » chronique ne sont pas une fatalité ! Tous ces phénomènes sont orchestrés par notre cerveau qui fonctionne comme un disque dur d’ordinateur et exécute les programmes qu’il contient.

Notre marge de manœuvre consiste donc à changer nos programmes et choisir ceux qui sont plus constructifs et aidants.


NOS ACTIONS FONT NOTRE EXPERIENCE ET NOTRE ETAT D'ESPRIT


Nos expériences sont le reflet de nos pensées. Par exemple, si je pense que j’ai de la chance, il m’arrive plus d’opportunités que la moyenne. Le processus de matérialisation est le suivant : nous émettons des pensées (issues de nos croyances représentations, expériences, influences…). Chacune de nos pensées génère des émotions, qui motivent ou freinent nos actions. Nos actions font notre expérience.

Ainsi : Je pense que je ne suis pas capable de réussir ce projet > Je ressens de l’anxiété > Je peine et endure pour cette conduite de projet > Je prends le risque d'échouer…

Ou : Je pense à mes prochaines vacances >Je ressens de l’enthousiasme > Je suis dynamique pour accomplir tout ce que j’ai à faire dans la journée.

Changer d’état d’esprit, c’est changer d’expérience


Que dire des évènements qui nous arrivent malgré nous ?

Ma croyance est la suivante : nos pensées positives ou négatives attirent des énergies de même nature. Je constate aussi que les épreuves que j’ai eu l’impression de subir, avaient en réalité, leur raison d’être (résilience). Cette croyance est constructive pour moi (contrairement à la fatalité qui me rend impuissante). Je choisis donc de la cultiver.

Quelles sont vos croyances constructives qui vous aident à cultiver une énergie positive ?


Autre raison pour choisir des pensées positives : les hormones !


Les recherches en psychologie positive et neurosciences démontrent que les pensées et les émotions positives nous font sécréter de la dopamine, de la sérotonine, de l’ocytocine… des hormones qui équilibrent et stimulent naturellement tout notre organisme ainsi que notre vitalité.



5 ASTUCES POUR ENTRAINER SON CERVEAU A LA POSITIVE ATTITUDE


#1 Prendre conscience de ses fonctionnements. Pas de conscience, pas de changement. C’est le premier pas pour se mettre en mouvement vers soi.

Cette nécessaire prise de conscience intervient souvent lors de difficultés : Une séparation, un accident, un licenciement nous obligent à nous remettre en question, à changer nos habitudes ou à changer de regard sur soi. Avant d’être au pied du mur, il existe des outils et tests pour identifier nos fonctionnements. D’ores et déjà, observer vos pensées, vos peurs, vos freins… qui brident votre énergie positive.


#2 Décider de changer de regard sur une situation critique et accepter l’idée de voir des ouvertures pointer le bout de leur nez.

Plutôt que de porter son attention sur les conséquences d’un problème en s’apitoyant sur son sort, mettre sa conscience sur les solutions possibles a le pouvoir de transformer les circonstances. Des compétences telles que l’optimisme, l’empathie ou la flexibilité mentale sont très utiles.


#3 Fréquenter des gens positifs, optimistes, joyeux.

Une étude en neuroscience relayée par Trevor Blake dans son livre « Three Simple Steps : A Map to Success in Business and Life », révèle que l’exposition prolongée à la négativité atteint directement la fonction cérébrale : la mauvaise humeur est contagieuse et un tempérament négatif peut nous empêcher d’aller de l’avant.


#4 Faire ce que vous aimez ou aimer ce que vous faites, de sorte d'activer le « circuit de récompense » de votre cerveau.

C’est une partie du système nerveux central reliant certains groupes de neurones responsables de fortes sensations de plaisir et de satisfaction.


#5 Déterminer ce que vous souhaitez par-dessus-tout en répondant régulièrement à cette question :

Qu’est-ce que je me souhaite pour mon activité professionnelle / pour ma vie personnelle / pour ma vie familiale… ?


Et bien évidemment, je suggère de se faire accompagner par un expert pour prendre de la hauteur, embrasser un nouvel horizon et déposer une motivation propre à soi.

Je vous invite à participer à mes accompagnements collectifs ou individuels pour avoir le bonheur de développer votre énergie positive !



> En séance collective (6-12 personnes) avec le programme CARE, un apprentissage et une mise en pratique, sur 15H, des outils concrets issus de la psychologie positive et des neurosciences, validés scientifiquement. Le prochain programme débute le 27 août.


> En séance individuelle, avec le "pack coaching positif", un accompagnement sur-mesure à partir d’une problématique concrète et d’un objectif spécifique de changement.


contact@energetique38.com


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook - Black Circle