Le pouvoir des pensées

July 18, 2017

Ne croyez pas tout ce que vous pensez !

Les pensées ne sont pas des faits... ni la réalité mais UNE réalité, reflet de vous-même.

 

Nos pensées sont des réactions face à un stimulus (concepts, images, sensations, sou-venirs...). Elles ne sont pas objectives parce que le cerveau émotionnel est impliqué. Et toutes nos émotions sont subjectives, influencées par nos expériences personnelles, réussites, échecs, préjudices, croyances, histoires familiales, éducation... Elles sont donc entachées par votre vécu.

 

Ces mécanismes inconscients contrôlent la plupart de nos comportements, nos choix, nos décisions, comme le montrent de nombreuses études et expériences en psychologie et neurosciences. 

II est donc important de se distancier de nos pensées négatives et limitantes, pour révéler le meilleur de soi et oser vivre pleinement !

 

Nos pensées ont un grand impact sur la manière dont nous nous sentons et dont nous agissons. Et notre énergie suit nos pensées. Lorsque nous sommes tristes, l’énergie en nous invite au repli sur soi,  et quand nous sommes heureux nous pouvons conquérir le monde. 

Si cela ne vous parle pas essayez cette expérience vous-même : Pensez à un évènement triste, notez comment vous vous sentez et ensuite pensez à un événement heureux et voyez...

 

VOS PENSEES ONT LE POUVOIR D'AGIR SUR VOTRE CERVEAU

D’un point de vue biologique, chaque pensée crée une connexion neuronale.

Plus on active une pensée, plus la connexion neuronale deviendra forte, surtout s’il y a un attachement émotionnel à elle. On parle alors de sillon ou d’autoroute neuronale et le cerveau est persuadé que cette pensée est la réalité.

Une personne a en moyenne environ 50.000 pensées par jour et, pour la plupart, ces pensées sont majoritairement négatives. 

Des études scientifiques ont identifié certains schémas de pensée négative comme des distorsions cognitives, c'est à dire des moyens utilisés par notre esprit pour nous convaincre de quelque chose qui n’est pourtant pas réellement vraie.

Voyez si l’un de ces modes de pensée vous semble familier :

•    Fixation obsessionnelle sur un seul détail désagréable.

•    Ne voir que tout en noir ou tout en blanc – pas de juste milieu.

•    Trop généraliser avec des mots comme « toujours » et « jamais ».

•    Sauter trop rapidement dans des conclusions.

•    Le catastrophisme ou voir le pire dans chaque situation. 

•    Prendre les choses personnellement.

•    Blâmer les autres pour vos problèmes ou vos réactions.

•    Vous blâmer pour des choses qui sont hors de votre contrôle.

•    Se laisser entraîner par des « je devrais » et des « je ne devrais pas » qui conduisent à des sentiments de culpabilité.

Si vous avez ce genre de pensées, sachez qu’elles travaillent contre vous à bien des égards. Elles provoquent probablement beaucoup de mécontentement autant pour vous que pour ceux qui vous entourent. Mais le pire de tout est qu’elles vous causent du stress qui empêche votre cerveau d’être aussi sain qu’il devrait être.

 

 DEFIEZ VOS PENSEES & DEVENEZ CREATEUR DE VOTRE REALITE !

 

La prochaine fois que vous vous surprenez à tomber dans une pensée négative,  rappelez-vous de ne pas croire tout ce que vous pensez ;-)

Voici différentes manières de considérer vos pensées. 

1.    Simplement, regardez-les aller et venir sans vous engager dans vos pensées

2.    Ecrivez vos pensées sur une feuille. Cela vous permet de prendre du recul. De plus, la pause entre la survenue de la pensée et le fait de l’écrire, vous offre un moment pour réfléchir à sa signification

3.    Soyez attentif à vos monologues intérieurs

4.    Visualisez de belles choses, voyez le meilleur de votre vie 

5.    Changez le regard sur vous-même, avec douceur et bienveillance

6.    Pour les pensées particulièrement pénibles (peur de l’échec, du succès, des autres, d’être nul, de ne pas être écouté ou aimé, etc), il est utile de travailler en développement personnel et de se faire accompagner. 

 

La psychologie positive, la méditation et l’énergétique sont des techniques pour apprendre à gérer vos pensées, en douceur et sans créer de conflit interne. 

 

 

 

« Gardez vos pensées positives parce qu’elles deviennent vos mots. 

Gardez vos mots positifs parce qu’ils deviennent vos comportements. 

Gardez vos comportements positifs parce qu’ils deviennent vos habitudes.

Gardez vos habitudes positives parce qu’elles deviennent votre destinée » 

GANDHI

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Réveillez vos neurones du bonheur en participant au programme CARE

November 18, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents