Le stress est-il inévitable ? oui mais pas ses effets ! Faites-en un allié grâce à la psychologie positive

August 27, 2018

A l’origine, le stress n’est pas un mécanisme négatif car nous en avons besoin pour avancer et évoluer positivement. C’est même LA stratégie d’adaptation de notre organisme : Face à un danger, un environnement challengeant ou un défi, nous mettons en jeu un processus naturel de sécrétion d’hormones tels l’adrénaline et le cortisol qui nous aident à gérer la situation. Ces hormones peuvent même booster la mémoire et la performance à des tâches cognitives (Cahill, Gorski et Le, 2003). 

 

Malheureusement, nous sommes bien loin du stress des hommes de Néandertal qui était ponctuel... Désormais, nos capacités se trouvent souvent dépassées par la multiplication des sources de stress qui nous maintiennent dans un état stressé prolongé; c’est du 24 / 24 ou presque !

Or le stress chronique nous « empoissonne », créé des maladies,  et nous affaiblit. Plusieurs chercheurs pensent que notre système de réponse au stress n’est pas fait pour être activé constamment. À la longue, il peut même mener à l’épuisement de l’organisme.

Il nous faut alors faire appel à des outils pour préserver notre bien-être et nous prémunir contre tous ces effets négatifs. 

 

 

Influence de l'état d'esprit sur le stress

 

Une période élevée et/ou récurrente de stress peut être prise de manière négative ou positive, comme un défi ou une calamité. Il existe un état d'esprit qui peut permettre de retrouver de la marge de manoeuvre positive sur le stress. 

Une étude sur l'influence de l'état d'esprit sur le stress (Crum A J, Saloveay P et Achor S, 2013) a révélé  les résultats suivants : 

 

• Ne pas réduire le stress à l’impact de l'environnement : il existe une interaction entre l'individu et son environnement. La réponse de stress n'est pas simplement affectée par l'environnement mais également par la manière dont nous l’individu perçoit le stress.

• Ne pas focaliser uniquement la prévention du stress sur l'évitement des risques psychosociaux mais effectuer des interventions visant à promouvoir la résilience des personnes. 

• Avoir conscience qu'une présentation uniquement négative du stress entraine des effets délétères sur le vécu du stress, la santé et la performance.

 

Le programme CARE issu des recherches en psychologie positive propose effectivement de développer la flexibilité psychologique et la résilience pour mieux s’adapter à son environnement ;)

 

Il est effectivement possible de modifier son état d’esprit en se souvenant notamment que le motif pour lequel nous sommes stressés est très rarement aussi grave que les effets négatifs du stress.

 

"J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé !"

Comme l'a déclaré au 18e siècle le philosophe des Lumières, Voltaire. Près de 300 ans plus tard, sa pensée n’a jamais autant été d’actualité au vu des études en psychologie positive, défendue par des spécialistes de renom tel que le psychiatre Christophe André.

 

Si nous savons désormais que notre capacité à être heureux dépend pour moitié de la génétique, reste que nous avons le pouvoir de jouer sur l'autre moitié : 40 % d’activités volontaires et 10 % d’éléments circonstanciels.

 

Il est donc possible de « s'entraîner » à cultiver son bien-être en pratiquant des activités reconnues pour avoir un impact sur notre état intérieur (comme la méditation ou le sport) ou encore en développant des compétences comme la gratitude, la bienveillance, la résilience, l’optimisme… fondements de la psychologie positive.

 

Il est également important d’être en recherche active et permanente d’un équilibre émotionnel et d’une régulation de son stress. A nouveau, si le stress est souvent perçu comme une émotion négative, bien maîtrisé, il s’avère pourtant être une source de stimulation.

 

Réguler son stress, c’est possible ! Le stress est inévitable ; ses effets ne le sont pas!

 

Imaginez... comment ce serait, de percevoir votre stress comme un moteur et un allié, de vous sentir apaisé et serein malgré la pression quotidienne, de ne plus sentir votre corps complètement noué, d'avoir de l'énergie... ?

 

 

Quelques pistes de prévention & gestion du stress

 

Pratiquer de façon quotidienne la relaxation, le yoga, la méditation, le tai-chi, le silence, etc. Un temps pour écouter et accueillir ce qui est.

Faire du sport régulièrement

S’exercer à une respiration profonde plusieurs fois par jour

Prendre du temps pour soi, pour des activités qui plaisent vraiment…

Dormir au moins 7 heures par nuit

• Soigner son alimentation, en veillant en particulier aux omégas 3, antioxydants, vitamines, minéraux …

S’entourer des bonnes personnes, celles qui vous poussent vers l’avant et vous communiquent leur énergie

Apprendre à apprivoiser ses sources de stress de façon à être de plus en plus à l’aise en leur présence.

Participer au programme CARE

Se faire aider : coaching positif, thérapie, formation, …

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Réveillez vos neurones du bonheur en participant au programme CARE

November 18, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents