SOFTS SKILLS :

PERFORMANCE ET BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL

Si la crise sanitaire déstabilise et malmène les entreprises, elle est aussi une formidable opportunité de valoriser autrement leur "capital humain", de mobiliser les aptitudes en savoir-être, appelées softs skills, au-delà des approches classiques de management des compétences.

 

L'importance des softs skills sur la performance individuelle et collective a été démontrée dès la fin des années 90 lors du Think Tank de Cisco, IBM et Microsoft sur la productivité. Elles permettent notamment aux organisations de se reconfigurer pour répondre aux impératifs auxquels elles doivent faire face, et favorisent le bien-être des collaborateurs qui gagnent en pouvoir d'agir.

 

QUE SONT LES SOFTS SKILLS ? 

Les soft skills appelées aussi compétences douces ou compétences en savoir-être constituent un ensemble d’aptitudes et de traits de personnalité qui caractérisent les relations dans un environnement (professionnel ou autre).

Je les considère comme des méta-compétences c’est à dire, des compétences utilisables dans toutes les situations et qui permettent de mobiliser toutes les autres (savoir, savoir-faire…). Elles permettent d’adapter notre façon d’agir en fonction du contexte

3 chiffres-clés à connaître

  • 92 % des recruteurs pensent que les softs skills sont tout autant voire plus importants que les hards skills.

  • 72 % des chefs d'entreprise pensent que les softs skills ont plus d'importance pour le succès de leur business que les compétences techniques

  • 21 % d’augmentation de productivité dans les structures qui valorisent le bien-être de leurs collaborateurs par les compétences douces.

*Rapport de 2019 « marché des talents » de LinkedIn / 1er baromètre annuel 2020 des Softskills-CPS Docendi

 

 

 

 

LISTE DES PRINCIPALES SOFTS SKILLS

 

Flexibilité

Se montrer agile, ouvert à de nouveaux défis, faire preuve de curiosité, d'ouverture d'esprit, d'esprit critique et d’optimisme face aux changements
 

Aisance relationnelle 

Avoir un bon contact avec les autres, être capable de communiquer facilement et naturellement, inspirer confiance et savoir s’entourer
 

Apprendre à apprendre (y compris sur soi)

Capacité à gérer son propre apprentissage, de façon proactive et tout au long de la vie : comprendre les mécanismes de la motivation, comprendre son propre mode de fonctionnement, remettre en question ce qu’on croit savoir, avoir confiance en ses propres capacités pour se former de façon efficace et maintenir son employabilité

 

Assertivité

Exprimer ses ressentis et ses besoins avec assurance, aplomb et posément de façon à être entendu, s’affirmer, savoir dire non, faire valoir ses droits et défendre ses intérêts, le tout toujours dans le respect de l'autre

Autonomie

Être capable de s’organiser et de se fixer ses propres objectifs, de prendre des initiatives, et des décisions en toute indépendance 

Communication

Savoir écouter et transmettre une information ou faire passer un message de façon claire et percutante, adaptée à son auditoire, en adoptant une communication verbale adaptée

Conscience de soi 

Prendre du recul sur soi-même, connaitre et accepter ses forces et ses faiblesses, son mode de fonctionnement, ses freins et ses moteurs, être à l’écoute et décrypter ses propres émotions

 

Coopération

Parvenir à travailler efficacement avec tous types de profils en s’adaptant avec aisance aux différentes personnalités, codes et modes de fonctionnement, se montrer comme quelqu’un de fiable et de confiance, contribuer à l’intelligence collective, être capable de trouver et prendre sa place au sein d’un groupe, savoir demander et partager les informations nécessaires, adapter sa communication à son interlocuteur. 

Écoute

Porter un intérêt sincère à l’autre, lui prêter une oreille attentive et poser les bonnes questions 

Empathie

Capacité à se mettre à la place de l'autre pour comprendre ce qu'il ressent et quels sont ses besoins
 

Esprit d’initiative 

Se montrer proactif dans la résolution de problèmes, être force de propositions, et avoir le courage et l’assurance pour oser prendre des risques et aller au bout de ses idées, être capable de mener des projets à bien de façon autonome.

 

Gestion du stress 

Faire face à la pression de manière saine, parvenir à̀ réguler et canaliser son stress en étant capable de le reconnaitre et d’adopter la bonne attitude pour retrouver son calme et ses moyens 

Intelligence émotionnelle 

Être capable de reconnaitre, accueillir, écouter et décoder les émotions chez soi et chez les autres et s’en servir de leviers pour ajuster son comportement en réponse.

 

Optimisme

Faire preuve d’enthousiasme, de dynamisme, ne pas se montrer défaitiste mais essayer de voir les choses du bon côté, de se focaliser sur les opportunités, garder une attitude volontaire, faire preuve de résilience face aux revers et se concentrer sur ce qu’il y a de meilleur chez les autres 

 

Résilience

Rebondir avec conscience, agilité et optimisme après un vécu un revers. C'est le fruit d'un état adaptatif basé sur ses ressources internes.

Résolution de conflit 

Se poser en médiateur pour faciliter le dialogue, permettre un échange constructif entre les parties au cours duquel chacun aura l’opportunité d’exprimer ses besoins et d’être écoutés, et qui pourra faire déboucher sur un compromis, une solution satisfaisante

Sens des responsabilités 

Respecter ses engagements, reconnaitre ses erreurs et prendre l’initiative de les réparer et d’en tirer des enseignements, faire face aux problèmes qui nous incombent 

Carine André Softs skills Bien-être au travail
Carine André ; consultante; praticienne en psychologie positive et énergétique ; Energétique 38; Bien-être au travail
datadock.png
Carine André Softs skills Bien-être au travail
LES SOFT SKILLS, ÇA SE TRAVAILLE !

 

Ces compétences durables, qui nécessitent un «entrainement» régulier et se nourrissent les unes les autres, peuvent être développées chez chacun d’entre nous. En effet, nous disposons tous de qualités ou de traits de caractère susceptibles de constituer une matrice pour leur acquisition, avec l’apport parallèle de techniques, de connaissances, et grâce à la mise en pratique.

On en parle ?