top of page

Les 3 Kifs par jour, une pratique pour entrainer votre cerveau au bien-être

Aussi étonnant que cela puisse paraître, le verbe “kifer” a sa place dans le Larousse. Ce mot, tiré de la langue arabe (et plus précisément de l’égyptien “Keif”), signifie apprécier, aimer, prendre du plaisir.


La pratique des 3 kifs va donc consister à prendre le temps, chaque jour, de vous arrêter et de repérer 3 choses agréables, qui se sont bien passées, que vous avez particulièrement aimé, qui vous ont apporté des émotions agréables... durant votre journée.

Bien sûr, si je vous demande dans l’instant de penser à un kif , vous allez surement vous remémorer des grands moments forts comme la naissance d’un enfant, une fête d’anniversaire mémorable, un voyage paradisiaque, …


En fait, la pratique des 3 kifs par jour vous invite à porter votre attention quotidiennement sur les grands et petits moments de bonheur, de douceur ou de plaisir, aussi infimes soient-ils…


Par exemple, repensez à votre journée d’hier, à ce que vous avez vécu, vu, senti, touché. Les personnes que vous avez croisées…Bref, tout ce qui vous a particulièrement plu, qui vous a fait vibrer, qui vous a permis de ressentir des émotions agréables.

Cela peut être un moment avec un proche, une vitrine joliment arrangée, une musique entendue à la radio, un compliment reçu, la machine à café enfin réparée, un rayon de soleil à l’heure du déjeuner, l’odeur du café dans le cuisine, le sourire d’un passant dans la rue, la vue magnifique sur la montagne, le coup de fil de votre ami, une rencontre, une réussite, une fierté, un plat particulièrement bon, le ronron de votre chat…


Bref il existe des tonnes d’occasions de kifer, pourvu qu’on donne l’autorisation à notre cerveau de les voir et de s’en délecter !

Empowerment ; Pouvoir d'agir ; Management équipe ; Energetique 38 psychologie positive

Pourquoi prendre le temps de faire cet exercice ?

Pour booster votre bien-être en entrainant notre cerveau comme on entraine un muscle !


Le chercheur Martin Seligman, l’un des pionniers du courant de psychologie positive, a testé et validé l’exercice des 3 kifs par jour : C’est un exercice fondamental de la psychologie positive, car il va vous permettre de vous connecter aux évènements positifs de votre vie de façon automatique grâce à l’entrainement du cerveau.

En l’entrainant à porter son attention sur des choses satisfaisantes, le cerveau va générer une prise de conscience de ce qui est aidant, utile et agréable pour soi.

Cela permet de déjouer le biais de négativité* de notre cerveau, qui voit tout ce qui ne va pas


Cela augmente

· la fréquence de nos émotions positives

· notre satisfaction à l’égard de notre vie

· notre optimisme et notre bien-être !


A noter : Il ne s’agit pas de nier ce qui est compliqué ou désagréable ou les émotions difficiles que l'on vit (surtout pas ! Il n'y a rien d'autre à ressentir que de la tristesse quand on perd un être cher par exemple). Le Kif, ce n’est pas la pensée positive ou la méthode Coué ! C'est voir le verre à moitié vide et en même temps, à moitié plein !


* Vous le savez peut-être, nous avons une tendance naturelle à voir les difficultés, à retenir ce qui ne va pas, les commentaires négatifs, ce que l’on considère comme étant des échecs, les défauts que nous pensons avoir...



Pourquoi ça marche ?

Avec cette pratique des 3 kifs par jour, nous ne faisons que rééquilibrer les choses, en réalité. En effet, au fil des millions d’années d’évolution, notre cerveau a été super entrainé pour réagir à une menace (instinct de survie de notre cerveau reptilien). Nous sommes donc des super-champions pour détecter le négatif.

En nous inclinant avec conscience sur le positif, nous essayons de rééquilibrer progressivement ce programme. Se faisant, nous augmentons progressivement notre niveau de bonheur, réduisons les troubles dépressifs et changeons notre perspective sur notre propre vie, avec une conscience de ce qui compte pour soi au quotidien ! Après 3 semaines de pratique par écrit (selon les spécialistes en neurosciences), notre cerveau commence à s’habituer à ce nouveau schéma de pensées. Le plus visible est de ressentir les moments agréables dès qu’ils se présentent. C’est comme un signal qui résonne et qui fait tilter le mot kif dans notre circuit !


Comment se lancer ? Voici le mode d'emploi

1. Chaque soir, pendant 3 semaines, écrire 3 kifs dans un carnet posé à côté du lit (quelques mots)

2. Dans sa tête, re-visualiser les situations précises (c'était quoi, ou, avec qui, quand,...)

3. Et retrouver vos sensations et les émotions associées « c’était bien hein ! » : Pourquoi sont-elles positives pour vous ? Qu’avez-vous ressenti ? En quoi c’est important pour moi ?... Afin de revivre ces instants et de créer de nouvelles autoroutes neuronales liées à l'agréable et à ce que vous aimez!


Besoin de vous faire accompagner ?

Prenons rendez-vous !




Comentarios


A l'affiche
Posts Récents
Rechercher par Tags
Archives
bottom of page