L’assertivité : oser un "non" positif - Découvrez 6 clés pour s’affirmer avec douceur !

October 23, 2019

L’assertivité n’est pas uniquement un mot à la mode dans l’univers du management. C’est aussi et surtout une capacité à communiquer de manière constructive, et à bien se positionner face aux autres. C’est une compétence en savoir-être, classée parmi les soft-skills prisées en entreprise. Elle repose à la fois sur l'affirmation de soi et le respect d'autrui, avec pour objectif un rapport gagnant-gagnant dans ses relations. 

Et comme toute compétence, la bonne nouvelle c’est que cela s’apprend !

Voici mes 6 clés pour développer cette « force tranquille » qui fait de plus en plus de chemin dans les entreprises.

L'ASSERTIVITE, QU'EST CE QUE C'EST ?

 

L'assertivité, introuvable dans certains dictionnaires, est tiré d’un mot américain, «assertiveness» (to assert: affirmer, s'affirmer, défendre ses droits, défendre son opinion). Il a été introduit par le psychologue new-yorkais Andrew Salter au début du XXe siècle. Il s’agit d’exposer son opinion de façon claire et précise, sans faux fuyant, sans manipulation de son interlocuteur, sans passion, sans colère, sans fuite, de façon directe : joli programme, mais qui ne paraît pas toujours facile à réaliser ! A titre d’exemple, les méthodes et attitudes employées par Gandhi ou Martin Luther King dans leurs luttes non-violentes illustrent cette attitude assertive.

 

MES 6 CLES POUR DEVELOPPER L'ASSERTIVITE ET S’AFFIRMER AVEC DOUCEUR

 

#1 - Bien se connaître et savoir ce qui est bon pour soi

S’affirmer c’est défendre ses besoins et ses valeurs, sources d’équilibre. S’ils sont insatisfaisants, ils participent largement à vos réactions automatiques et à l’expression excessive de vos émotions. L’assertivité, c’est aussi le fait d’assumer ce qu’on est, ce qu’on fait et ce qu’on dit, dans le respect de sa propre personne et dans celui des autres. Se connaître, prendre soin de ses propres besoins, s’apporter non-jugement et bienveillance, est donc nécessaire pour développer son assertivité.

 

#2 - Pratiquer l’écoute active

L'écoute active est un trésor de la communication, une technique qui favorise la bonne compréhension de son interlocuteur en décodant les émotions, le non-verbal…Par exemple, après que vos collègues (ou ami, conjoint, enfant…) se soient exprimés, vous devez être capable de reformuler leur point de vue avec vos propres mots. Cela semble évident, mais l’écoute active n’est pas si simple : sous pression, nous avons tendance à préparer nos arguments plutôt que d’écouter les propos de l’autre et de poser les bonnes questions permettant la compréhension.

 

#3 - Mobiliser votre énergie dans le moment présent

Pour écouter et saisir les enjeux d’une discussion, il faut être présent mentalement, éviter de se disperser, de ruminer ou de se laisser happer par des interprétations et des peurs. Vivre dans le moment présent signifie être en contact avec ce qui se passe à ce moment précis sans s’inquiéter pour le futur, ni re-mobiliser le passé. Cultivez l’art du moment présent !

 

#4 - Rester bienveillant

Être bienveillant, c’est se soucier de l’autre, lui vouloir du bien, au travers d’une relation humaine vraie et de qualité. Ainsi, soyez attentif à votre choix de mots et à votre langage corporel. Exprimez votre conviction en utilisant le « je », plutôt que d’attaquer personnellement ceux avec qui vous êtes en désaccord. Ce n’est pas parce que l’on reçoit en premier, que l’on donnera ensuite, mais l'inverse : Donner (de l'écoute, de l'attention, de l'empathie...) ouvre plus de chances de recevoir ensuite. Chacun est un acteur de changement. C’est comme une vague positive qui se répand sur les autres ;)

 

#5 - Accepter le fait que nous ne pouvons pas changer les autres personnes

Nous pouvons seulement changer ce que l’on fait ou dit, et un changement de votre part donnera l’occasion aux autres de se comporter différemment envers vous.

 

#6 - Adopter une stratégie « gagnant-gagnant »

Le comportement assertif recommande de trouver un terrain d’entente et créer des situations «gagnant-gagnant» en toutes circonstances : « je suis ok, vous êtes ok ». La stratégie qui consiste à créer un rapport de force et à vouloir gagner en faisant perdre les autres n’est pas fructueuse à moyen ou long terme. Cherchez toujours à produire une situation satisfaisante pour les deux parties. L’autre n’est pas un adversaire. La personne assertive cherche une interaction positive et jamais à écraser l’autre ou à vouloir se venger.

 

A QUOI SERT UN COMPORTEMENT ASSERTIF ?

 

Dans le monde professionnel par exemple, c’est grâce à l’assertivité qu’on peut établir une relation harmonieuse avec ses supérieurs hiérarchiques, ses collègues et ses partenaires d’affaires. À la maison, elle vous permet de résoudre les conflits et de créer plus de convivialité entre les membres de la famille.

Un autre atout majeur de l’affirmation de soi, c’est qu’elle peut constituer une meilleure arme contre le stress et la peur. Même en étant face à quelqu’un d’agressif, comme un patron colérique ou bien un client trop exigeant, quelqu’un qui a un comportement assertif s’en sort toujours mieux.

Mais le plus important encore, c’est que l’assertivité vous apprend à agir au lieu de réagir. Elle vous empêche donc de commettre un geste impulsif que vous pourriez regretter plus tard. Enfin, il ne faut pas oublier que l’assertivité est l’outil idéal pour développer une confiance en soi et une bonne estime de soi.

 

J’aime à dire que l'assertivité est une compétence qui permet d'humaniser et de positiver les échanges, en déjouant les pièges d'une trop grande affectivité. Cela évite de gaspiller trop d'énergie lors de la gestion des conflits ou des enjeux relationnels, et mène à la performance individuelle et collective.

 

Pour développer son assertivité :

  • Lors d’un atelier sur «Développer son Intelligence Émotionnelle» 

>>> www.energetique38.com/intelligence-emotionnelle-formation

  • En séance collective (6-12 personnes) avec le programme CARE, une mise en pratique, sur 15H, des outils concrets issus de la psychologie positive et des neurosciences, validés scientifiquement. Le prochain programme débute le 30 novembre pour 4 samedis matins ou en janvier les mardis soirs.

>>> www.energetique38.com/care-competences-bien-etre

  • Par la mise en place d'un atelier sur la "communication positive et constructive au travail "

>>> Présentation atelier

  • En mettant en pratique les Accords Totltèques grâce aux outils de la psychologie positive, conférence de présentation le 29 novembre 2019 à Grenoble

>>> Réservation 

 

  • En séance individuelle, à partir d’une problématique concrète et d’un objectif spécifique de changement

>>> www.energetique38.com/coaching-psychologie-positive

 

contact@energetique38.com

 

Lire aussi : Apprendre à développer un état d'esprit positif

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

L’assertivité : oser un "non" positif - Découvrez 6 clés pour s’affirmer avec douceur !

October 23, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents