La méditation, pour une meilleure maîtrise de soi, de sa vie

January 11, 2018

 

Pour qui se laisse régulièrement emporter par la colère, par la procrastination, ou par toute sorte de réactions qui semblent prendre le contrôle, méditer peut être un moyen pour retrouver la maîtrise de sa personne et de sa vie. Malgré les événements parfois difficiles auxquels on doit faire face, il est en effet possible d’être son propre capitaine, de conserver la barre. Si le navigateur n’est pas épargné par les aléas climatiques, il les contourne ou les utilise pour avancer malgré tout... Découvrez comment profiter de la méditation pour une meilleure connaissance et maîtrise de soi.

 

 

La méditation, c’est quoi exactement ?

S’arrêter et observer, les yeux fermés, ce qui se passe en soi (sa propre respiration, ses sensations corporelles, le flot incessant des pensées) et autour de soi (sons, odeurs...). Seulement observer, sans juger, sans attendre quoi que ce soit, sans rien empêcher d’arriver à son esprit, mais aussi sans s’accrocher à ce qui y passe. C’est tout. C’est simple. C’est la méditation de pleine conscience. Et c’est bien plus efficace que cela ne pourrait le paraitre aux esprits pressés ou désireux de se contrôler. 

 

 

Qu’est-ce que la pleine conscience ? 

Il existe de nombreuses techniques de méditation. Parmi les plus connues, la méditation Vipassana, Transcendantale, Zen ou Pleine Conscience (Mindfullness).

 

Je pratique et réalise des méditations guidées en pleine conscience.

La pleine conscience est la qualité de conscience qui émerge lorsqu’on tourne intentionnellement son esprit vers le moment présent. C’est l’attention portée à l’expérience vécue et éprouvée, sans filtre (on accepte ce qui vient), sans jugement (on ne décide pas si c’est bien ou mal, désirable ou non), sans attente (on ne cherche pas quelque chose de précis). 

 

Quels bénéfices ?

Aujourd’hui, il existe un nombre important d’études scientifiquement validées attestant de l’intérêt de la méditation de pleine conscience dans différents troubles médicaux ou psychologiques. Ces études portent sur des domaines variés tels que le stress, l'angoisse, la dépression, la cardiologie, les douleurs chroniques, la dermatologie, les troubles respiratoires, et ont été conduites sur des populations diverses.

 

Par exemple, une étude menée par Natalia Morone à Pittsburgh auprès de personnes souffrant de lombalgies chroniques, atteste une amélioration de la tolérance à la douleur et de l’activité physique (l’immobilisation des patients aggrave les lombalgies). 

Egalement, on sait désormais que la pratique régulière de la méditation permet de développer son attention et sa concentration, et de prendre de la distance face à ses pensées et émotions.

 

Exemple : la méditation contre le stress et les ruminations

La méditation invite face aux moments de stress quotidien, de ne pas chercher à les fuir par la distraction (en pensant à autre chose) ou l’action (en s’absorbant dans le travail ou un sport), il s’agit au contraire de les accueillir et de les observer, dans un état particulier de conscience qui permet d’éviter qu’ils s’aggravent ou deviennent chroniques. 

 

En encourageant à porter régulièrement attention aux expériences sensorielles de l’instant présent, la méditation permet de se libérer des ruminations et automatismes mentaux liés au passé. Etre et agir dans le moment présent.

 

 

Quelques idées reçues sur la méditation 

> La méditation est une réflexion approfondie et intelligente sur un sujet métaphysique comme la vie, la mort ou le cosmos. 

En réalité, dans la méditation de pleine conscience, l’attention n’est pas portée sur la réflexion intellectuelle ou l’élaboration conceptuelle, mais sur le ressenti non verbal, corporel et sensoriel. 

 

> La méditation consiste à faire le vide dans sa tête. 

En réalité, les instants sans mentalisation sont assez rares, et l’essentiel du travail consiste non pas à faire taire le bavardage de l’esprit, mais à ne pas se laisser entrainer par lui, en l’observant au lieu de s’y identifier. L’objectif est de se rapprocher d’une « conscience sans objet », où l’esprit n’est engagé dans aucune activité mentale volontaire, mais tente de rester en position d’observateur. Ce n’est donc pas une absence de pensées, mais une absence d’engagement dans les pensées. 

 

> La méditation est une démarche religieuse ou spirituelle. 

En réalité, dans la méditation de pleine conscience, on cherche avant tout à développer et à tester au quotidien un outil de régulation attentionnelle et émotionnelle, au-delà de toute forme de croyance. 

 

 

Vous commencez quand ? 

Si la méditation connait actuellement une vogue médiatique inédite, ce n'est pas seulement un effet de mode.

Peut-être répond-elle à des besoins fondamentaux ? Introspection, calme, lenteur, sérénité... Alors que nos conditions de vie tendent à nous priver de ces opportunités, nous imposant toujours plus de sollicitations, d’agitation, il est peut-être salutaire que les pratiques méditatives nous aident aujourd’hui à éprouver une présence au monde fondée sur le recul et le ressenti non verbal : une forme de conscience attentive et tranquille... 

 

Je vous donne rendez-vous aux ateliers de relaxation & méditation

que j'anime les lundis soirs à Uriage et mardis soirs à Grenoble

Je vous guiderai dans la découverte et la pratique de

la pleine conscience

 

EN SAVOIR +

 

Et dès le printemps, retrouvez mes ateliers de méditation en courant

pour se connecter à ses ressentis en mouvement

Running Energie & Méditation

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

L’assertivité : oser un "non" positif - Découvrez 6 clés pour s’affirmer avec douceur !

October 23, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents